développement personnel

  • Devenir soi, malgré les autres ....

    Tigre"L'enfer c'est les autres" écrivait Sartre. Loin de moi l'idée de publier un post rejettant et dénigrant les relations humaines et sociales. Bien au contraire. D'une manière globale, je crois que je peux affirmer que j'aime les gens ainsi que tous les êtres vivants. J'aime les gens, et j'aime surtout ce qu'ils peuvent devenir. Car de toute évidence, nous sommes seulement une petite partie de nous mêmes. En effet, durant toute une partie de notre vie, nous sommes élevés et éduqués par nos parents, nos familles, nos professeurs, puis considérés et rejettés par nos amis, nos collègues, nos voisins. Et même si cela se déroule sans gros drame de l'existence, nous portons en nous des souffrances et des blessures, parfois silencieuses, et dont certaines ne nous appartiennent même pas.

    Mais peu importe. Il nous faut faire avec. Et selon moi tout l'enjeu de l'existence consiste à se trouver soi-même. Savoir qui nous sommes, ce que nous voulons, ce que nous portons en nous et ce qui va nous permettre de nous réaliser. Evidemment, dans nos sociétés, rien n'est fait pour le réaliser. Du moins presque rien. Tout le temps que nous passons avec les autres, tous les instants que nous vivons non connectés à nous même, mais accaparés par le superflu nous empêche d'être nous même et de nous trouver.

    Plus le temps passe et plus le temps que nous passons connecté avec nous même se réduit. Je ne parle pas forcémment ici de passer des heures à méditer, mais d'être centré sur soi, y compris dans une activité à laquelle on s'adonne. D'être avec soi en conscience. Impossible d'entendre le murmure de notre âme dans un brouhaha permanent. Impossible d'être à l'écoute de ses intuitions, si notre cerveau est accaparé par des questionnements incessants et bien souvent sans intéret.

    La plupart du temps, les personnes qui viennent me consulter cherchent des réponses, qu'ils ont souvent au fond d'eux-même. Impossible pourtant d'y accéder, tant les obstacles sont nombreux. Vous voyez, c'est comme un chemin de montagne qui serpente et dont l'accès serait coupé par un éboulement. Et bien toutes ces pierres qui vous empêchent de passer, c'est vous qui les avez placées à un instant donné et il ne tient qu'à vous de les retirer une à par une.  Mais bien-sûr, dela demande des efforts et parfois un coup de pouce extérieur ( Coach, thérapeute...médium..ou autre)

    "La difficulté de la vie, ce n'est pas de vivre avec les autres, c'est de parvenir à devenir pleinement soi et ce, malgré les autres".

    Alors non seulement, il faut apprendre à vivre avec soi-même. A ce centrer, s'écouter, voir la réalité en face, accepter ses failles et ses forces, mais en plus il faut considérer les autres pour ce qu'ils sont. Des semblables qui peuvent nous éclairer sur nous-mêmes et nous faire prendre conscience de qui nous sommes. Mais pas la peine de vivre à travers eux ni à travers leurs désirs.  Les autres ne vous rendront pas heureux, c'est une illusion. En revanche, si vous trouvez le chemin d'accès à une sorte de bonheur, du moins de sérenité, vous pourrez partager des instants de plaisir avec eux ( en espérant qu'ils en soient un peu près au même stade que vous niveau cheminement personnel, car sinon évidemment vous vous sentirez un peu seul et étranger).

    Alors pour toux ceux qui ont besoin d'un coup de pouce pour les aider à avancer sur leur sentier de montagne et voire ce qui se passe malgré les pierres qui vous cachent la vue, n'hésitez pas à me contacter directement pour un coaching intuitif sur mesure !

     

    Bonne journée à vous

  • Le message est passé !

    NetworkerBonsoir à tous,

    Je vous avais promis un petit debriefing suite à ma participation à la journée Rencontre des praticiens du bien-être à Bordeaux. Organisée par Carmen Jean-Baptiste, cette journée a été l'occasion pour plus de 70 professionnels du bien-être de se rencontrer et d'échanger sur leurs différentes pratiques. Des réflexogues, des naturopathes, des ostéopathes, ou encore des sophrologues venus pour certains de loin, mais heureux de partager une journée ensemble.

    Comme un défi que je m'étais lancé à moi-même il y a de cela quelques mois, j'ai souhaité intervenir et prendre la parole pour partager l'une des facettes de mon métier. Ainsi j'ai évoqué l'un de mes thèmes préférés, à savoir L'intuition et plus particulièrement l'idée que nous sommes tous en mesure de développer cette intuition, à condition de nous mettre un peu au travail et d'accepter de se centrer sur soi.

    J'ai en quelques minutes partagé mes réflexions sur le sujet, fruits de mes recherches et de mes expériences, sans oublier de proposer des pistes de travail qui me semblent essentielles, celles qui sont abordées et développées durant les stages et ateliers.

    Une intervention qui m'a littéralement boostée, renforçant encore un peu plus ma confiance personnelle et mes convictions les plus profondes. Depuis, beaucoup de praticiens présents m'ont fait part de réflexions positives, preuve que mon message, à la fois clair et authentique est bien passé ce jour-là.

    Alors si j'ai un conseil à vous donner, c'est celui d'oser prendre des décisions, d'oser vous affirmer, d'oser passer à l'acte, d'oser vous dévoiler....

     

     

     

     

     

  • Développement personnel : retrouver son bébé intérieur

    Bebe 2

     

    Bonjour à tous

    Aujourd'hui je souhaite partager avec vous l'une de mes récentes lectures. Comme je l'ai expliqué dans mes précédents articles pour aider ceux qui souhaitent devenirleur propre voyant et leur propre guide, il faut d'abord apprendre à se connaître, se libérer de ses peurs et de ses angoisses pour retrouver une certaine confiance en soi et une sérénité indispensable. Bien souvent, ce chemin nous emmène vers notre passé. Mais en général, cette retrospective personnelle s'arrête à l'enfance, occultant ainsi toute la période de la petite enfance, celle de notre vie de nourrisson, et même notre vie intra-utérine.

    Or, que savons nous de cette période ? Que savez-vous de votre histoire personnelle, celle qui a débuté avant notre venue au monde ? Que savez-vous du lien entre vous et votre mère; De ses attentes ? De son attitude à votre égard. Comme l'explique la psychologue Joanna Smith dans son ouvrage A la rencontre de son bébé intérieur, les récentes études en neurobiologie confirment que les manques affectifs et autres difficultés précoces comme les séparations, les mises en couveuses, les maltraitances ont un fort impact sur nos  capacités à réguler nos émotions une fois adulte, entachant au passage l'estime de soi.

    Mais la bonne nouvelle, reste la possibilité de réctifier ce shéma grâce à la plasticité cérébrale qui nous permet d'évoluer et d'apprenhender son histoire différement et ce peu importe notre âge.  En se replongeant dans son histoire, en se reconnectant au nourrisson que nous étions, en remontant le fil du temps, nous pourvons alors réparer et réconforter le petit être que nous étions. J'ai lu cet ouvrage avec passion, car au-delà de l'aspect scientifique, Joanna Smith nous invite à nous intérroger sur notre vécu et notre histoire, bien souvent passée sous silence. J'ai donc moi aussi remonté le fil du temps, en interrogeant ma mère sur notre histoire commune et celle de notre famille. Et même si fort heureusement nous n'avons pas tous de graves blessures à réparer, se rapprocher du bébé que l'on était est une formidable aventure que je vous conseille. Une saine lecture à découvrir également avant de devenir mère pour la première fois.