peur

  • Aide psychologique en ligne

    Arc en cilBonjour à tous

    Depuis plusieurs mois maintenant nous sommes plongés au coeur d'une crise sanitaire qui au fil des jours se transforme en crise économique et sociale de plus en plus dramatique. Les alternances entre confinement, déconfinement, couvre-feu, ont de nombreuses conséquences sur nos émotions et notre psychisme. Difficile de maintenir un équilibre dans cette situation. Les conséquences sur notre santé mentale et physique se font déjà sentir pour de nombreuses personnes. Cette crise est traumatisante pour la plupart d'entre nous. Il est urgent de prendre en charge la souffrance physique et le malaise psychologique des individus.

    C'est pour cela que je vous invite à ne pas rester seul avec vos souffrances...petites ou grandes.

    Parce que nous avons tous besoin d'échanger

    Parce que nous avons besoin de partager nos émotions

    Parce que nous avons besoin de verbaliser nos peurs sans être jugé

    Parce nous avons besoin d'un regard extérieur sur notre vie

    Parce que nous avons besoin d'être écouté avec bienveillance

    Parce que nous avons besoin d'être conseillé

    Parce que nous avons besoin d'aide pour gérer notre mal-être physique et notre stress

    Parce que nous avons besoin de nous projeter, même si l'avenir est incertain et effrayant

    Pour toutes ces raisons, je suis à votre écoute. Pour vous aider à dessiner votre nouvelle trajectoire

     

    Je vous propose des rdv en visio ou en présentiel de 30 minutes ou 1 heure.

    Pour prendre rdv contactez-moi en cliquant ici ou au 06 23 52 12 12

     

     

  • Comment vaincre et gérer ses phobies ?

    IntutionBonjour à tous et à toutes,

    Un petit billet aujourd'hui pour vous parler des phobies et des troubles qui y sont souvent associés. Longtemps, j'ai souffert de phobies. Agoraphobie, tocophobie et autres phobies sociales. Si c'est aussi votre cas, rassurez-vous, le nombre de personnes souffrant de phobie est loin d'être négligeable. En moyenne, cela touche 10% de la population.

    En dehors du fait d'aller trouver la cause de ses troubles avec l'aide d'un psychologue ou autre thérapeute, il est nécessaire d'apprendre à gérer ses phobies et les troubles qui y sont associés. Car lorsque la personne phobique se retrouve confrontée à l'objet de sa ou de ses peurs, se déclenchent chez elle de nombreux symptômes désagréables, pouvant aller jusqu'à 'l'attaque de panique.

    Heureusement, nous avons ensophrologie de nombreux outils pour gérer les phobies. Lorsqu'une personne me contacte pour l'aider à gérer ses peurs, je vais après un long entretien mettre en place un protocole, visant à l'aider à reprendre confiance en elle et en ses capacités. Le but étant peu à peu, pouvoir de nouveau affronter l'objet de sa peur, sans symptômes gênants.

    Alors si vous aussi vous êtes phobique et/ou sujet aux attaques de panique, voici un petit exercice pour vous aider en cas d'urgence ! Evidemment, il est nécessaire de multplier les exercices et des les réaliser avec un professionnel. Car l'attaque de panique est particulièrement désagréable et persistante sans prise en charge :

    Accélération cardiaque, mains qui tremblent, sueurs, maux de ventres, vue brouillée, autant de symptômes qui peuvent se manifesterpendant une crise.


    La gestion des crises de panique et des crises d'angoisse passe en premier lieu par la respiration.


    Je vais donc vous expliquer ci-dessous comment effectuer une respiration dite "complète".


    Dans cette respiration on inspire par le nez, bouche fermée et on expire par la bouche, légèrement ouverte.


    Dès que vous sentez les symptômes apparaître :
    1 : Prenez conscience de vos points d'appuis : le dos sur votre chaise si vous êtes assis, les mains sur vos cuisses, sinon les pieds bien ancrés au sol. Essayez de vous centrer sur le contact de vos vêtements sur la peau, les bijoux que vous sentez, le poids de votre montre sur votre poignet...
    2 : Posez une main sur votre ventre et l'autre sur votre poitrine. L'idéal étant d'être assis, du moins au début c'est plus facile.
    3- Inspirez sur 3 temps : 1, je gonfle le ventre ( ma main se lève), 2 je gonfle la poitrine et 3 je remplis tous les poumons et mes épaules se lèvent.
    4- Vous pouvez effectuer une légère rétention et enfin expirez tout l'air des poumons tout doucement. Il faut que votre expiration dure le double de temps. Pour ne pas expulser tout l'air trop vite, il suffit d'ouvrir à peine la bouche.


    Et puis recommencez autant de fois qu'il faut pour vous calmer.


    Cette respiration active le système parasympathique qui va réguler votre système nerveux sympathique et permettre de faire disparaître peu à peu tous vos symptômes.
    L'idéal est de pratiquer cette respiration en dehors des crises afin de la maîtriser parfaitement au moment où vous en aurez besoin.
    N'oubliez pas de vous centrer au fur et à mesure sur tout ce que vous ressentez d'agréable et de positif en vous.


    Vous verrez que peu à peu, en maîtrisant votre corps, vous n'aurez plus peur de la peur. C'est à force de répétition, que à peu, les crises auront moins de prises sur vous.

    N'hésitez pas à réagir ou à poser des questions. Et pour prendre rdv en skype ou en cabinet à Bordeaux,cliquez ici !


    Bonne soirée

  • Exercices de respiration pour gérer l'anxiété ( Vidéo)

    Bonjour à tous !

    Ce n'est un secret pour personne, se détendre, méditer, se relaxer favorise le système immunitaire. Mais parfois l'anxiété est trop forte et envahit notre corps. Différents symptômes peuvent nous envahir : difficulté à respirer, transpiration, oppression, fourmillements...la crise de panique débarque et penser à autre chose ne suffit pas.

    Voici donc un exercice pratique pour détendre le corps avant le mental, afin de gérer le malaise physique. Une fois le corps plus détendu, il est alors possible d'entame une visualisation positive.

    Le principe de cette exercice repose sur une INSPIRATION RETENTION CONTRACTION RELACHEMENT

    Quatre actions réalisées sur chaque partie du corps et cela trois fois :

    D'abord la tête : On inspire, on retient l'air et pendant la rétention on contracte tous les muscles du visage et ensuite on souffle. A Faire 3 fois

    Puis les bras :  On inspire, on retient l'air et pendant la rétention on tend les bras de l'épaule aux doigts et ensuite on souffle. A Faire 3 fois

    Le Thorax : On inspire, on retient l'air et pendant la rétention on contracte tous les muscles du thorax ( abdo, pectroraux, dos...)et ensuite on souffle. A Faire 3 fois

    Les jambes : On inspire, on retient l'air et pendant la rétention on tend les jambes et ensuite on souffle. A Faire 3 fois

    Pour terminer on reprend l'exercice avec tout le corps en même temps

    On inspire, on retient l'air et pendant la rétention on contracte tout le corps, des pieds jusqu'à la tête et ensuite on souffle. A Faire 3 fois

     

    On accueille les sensations agréables, on laisse son corps se reposer et on dépose chaque muscle sur le sol ou sa chaise.

    Puis on se visualise, dans quelques semaines, en pleine forme, serein, dans un endroit apaisé, entouré de ceux que l'on aime. On prend conscience de notre force intérieure et de notre richesse.

    Bonne journée !

     

     

  • Identifier ses peurs et oser s'en libérer ( Vidéo)

    "Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage". Que vous inspire cette citation de Périclès ? Pour ma part, je considère la liberté comme un but à atteindre. Je parle ici de liberté individuelle, de liberté personnelle. Cette liberté même qui nous est difficile à conquérir, tant l'être humain se construit par injonctions et loyauté.

    En famille, à l'école, puis en société, au travail, nous nous devons de tenir un rôle et de remplir des obligations. Ainsi peu à peu, de nombreuses peurs envahissent nos vies. Chez certains, ces peurs deviennent handicapantes physiquement, pour d'autres ces peurs sont avant tout sociales. Par peur de décevoir, par peur de ne pas être aimé, pas peur de pas être reconnu, nous sacrifions une partie de nous même, sans nous en rendre compte la plupart du temps.

    Jusqu'au moment où le malaise se fait sentir. Alors nous nous engageons dans une remise en question. C'est ainsi que je vous propose de prendre le temps d'identifier vos peurs.

    Quelles sont-elles ? D'où viennent-elles ? Est-ce que ces peurs vous empêchent de concrétiser certains projets ou d'assouvir certains désirs, y compris les plus simples ? Si à cette dernière question, la réponse est oui, alors il y a peut-être des changements à engager pour vous libérer de ces entraves.

    Pour être pleinement soi-même, faut-il encore être en mesure de reconnaître ce qui nous appartient ou pas et ce qui nous est nécessaire ou pas.

     

  • A tous les parents dont les enfants souffrent d'anxiété

    statue-1.jpgLes enfants sont doués. Mais si ils savent à a perfection dissimuler leurs problèmes en affichant un sourire de façade, bien souvent leur corps parle tout seul. La semaine dernière, je rentrais de l'école avec mes deux enfants. A quelques mètres devant moi, j'ai aperçu une adolescente, accrochée à un mur, courbée, la tête en avant. Elle grimaçait et j'ai d'abord cru qu'elle pleurait. En me rapprochant, j'ai bien perçu que quelque choses n'allait pas. Je lui ai alors demandé quel était son problème. Coeur qui bat trop fort, envie de vomir, vertiges,sueurs....une belle crise d'angoisse en pleine rue. Je lui ai alors donné quelques conseils de respiration pour l'aider à récupérer et à reprendre le contrôle de son corps.

    Puis j'ai entamé la discussion. Je ne voulais pas la laisser repartir comme ça. En fait tous les soirs, au moment de prendre le bus pour rentrer chez elle, l'adolescente était prise de ce genre de crise. Je lui ai demandé si elle en avait parlé à sa mère. Réponse : " Oui, elle m'a dit que ça passerait". De toute évidence, cela ne passe pas. N'ayant pas de voiture, je ui ai proposé de rester avec elle si elle voulait appeler sa maman. Cette dernière ne répondant pas, la jeune fille se décidait à tout de même prendre son bus. Je lui ai expliqué que je lui avais donné des exercices de sophrologie et que cette méthode pouvait l'aider si elle le souhaitait. Je l'ai invité à en reparler à sa maman et à m'appeler une fois arrivée chez elle. Ce qu'elle a fait.

    J'espère que depuis, sa maman a considéré le malaise de sa fille. Je l'espère car trop d'enfants et d'adolescents souffrent en silence et tentent de gérer leur stress et leur anxiété seuls dans leur coin. Il ne s'agît pas de dramatiser, car bien souvent les choses rentrent vite dans l'ordre, mais de ne pas faire comme si tout allait bien, car ce n'est pas le cas.

    En tant que parent, proposer à son enfant dessolutions pour gérer son corps et ses émotions, c'est lui donner une chance d'affronter les obstacles qui se présenteront tôt ou tard dans son existence. C'est lui donner la confiance nécessaire et lui faire comprendre qu'il peut demander de l'aide.

    Alors peu importe son âge, mais si votre enfant a souvent mal au ventre, si il sort de table précipitament, si il a des nausées, si au contraire il parle beaucoup et beaucoup sans raison apparente, si il dort mal, si il met du temps à s'endormir, si dans ses yeux vous sentez qu'il vous ment en disant "tout va bien" si il évite certaines situations sans raison, inventant des prétextes, ne faites pas semblant vous aussi que tout va bien. Et si parfois les choses peuvent s'arranger d'elles-mêmes, il est recommandé de faire appel à un tiers pour trouver des solutions adaptées.

    Si vous avez des doutes ou des questions, n'hésitez pas à me conatcter !

  • Peur, colère, tristesse...aider les enfants à gérer leurs émotions avec la sophrologie

    Bonjour à tous et à toutes

    Une fois n'est pas coutume, ce billet s'adresse à ceux qui veulent accompagner les enfants avec bienveillance, afin de les aider à gérer leurs émotions. Un enfant qui pleure, qui frappe, qui crie, qui a mal au ventre est forcément en souffrance. Les enfants ne peuvent pas exprimer leurs émotions comme nous ( déjà que certains adultes n'y arrivent pas), il faut donc les aider.

    Certes, il est très important de trouver la cause du problème, comme pour nous les adultes, mais parfois cela ne suffit pas. La sophrologie est l'une des techniques qui peut accompagner les enfants. Non seulement, les enfants plus que nous sont dans l'instant présent, mais il est aussi souvent plus facile pour eux de se livrer aux exercices de visualisation.

    La relaxation est aussi essentielle pour les aider à lâcher prise et à gérer les manifestations liées au stress. Loin d'être un effet de mode, les parents d'aujourd'hui doivent non seulement montrer le bon exemple en s'éloigant de leurs appareils (smartphones, tablette, ordinateur), mais aussi en montrant à leurs enfants qu'il est nécessaire et indispensable de faire une pause dans sa journée, de se déconnecter de ce qui nous entoure, pour se retrouver.

    Bouhou

    En parallèle de cette démarche, les librairies proposent de nombreux ouvrages ludiques pour accompagner les plus jeunes dans cette démarche. J'ai sélectionné deux livres pour vous que j'ai trouvé très intéressant et vraiment ludique.

    Les cahiers de Filliozat édité chez Nathan. Il en existe plusieurs, ci-dessous sur la " colère et retour au calme". L'enfant remplit son cahier, dessine, colorie, exprime ses émotions, verbalise ses difficultés. Il est aussi invité à échanger avec ses parents, sur ses colères dont l'origine se cache bien souvent derrière un autre sentiment.

    Fillo

    Dans un autre genre, un livre qui décrypte les peurs. Idéal pour les enfants qui sont anxieux ou qui souffrent de phobies. L'ouvrage est très bien fait, très pédagogique et plaisant à lire seul ou avec un adulte. Il explique l'origine de nos peurs, celles qui sont archaiques, mais aussi les peurs plus contemporaines et sociales, comme la timidité ou les phobies qui nous contraignent dans notre quotidien.

    Img 0738

     

    La sophrologie peut se pratiquer à partir de 5 ans environ. N'hésitez pas à me contacter pour tous renseignements au 06 23 52 12 12

     

     

     

  • Avoir son BAC...ou Pas ?

     

    "Une des clés du succès est la confiance en soi ; une des clés de la confiance en soi est la préparation" disait Arthur Robert Ashe. En effet, nombreuses sont les personnes qui par manque de confiance, sont dépassées par le stress le jour d'une épreuve. Mal de ventre, insomnie, tremblement, perte de mémoire, nervosité, ils gèrent mal le stress et se laissent submerger par les émotions. Dans l'incapacité d'y faire face, et de se concentrer, ils souhaitent juste "en finir" et ont tendance à bacler leur travail, réduisant à néant tous leurs efforts.

    Et bien, ce n'est pas une fatalité. Le stress à la veille ou le jour d'un examen est une réaction normale de notre corps. Ce qui est contraignant c'est de se laisser dépasser par celui-ci.

    Or quelques séances de sophrologie suffisent pour sortir de ce schéma. Le protocole est simple est repose sur deux actions :

    -Gérer les symptômes du stress et les maîtriser

    -Se préparer mentalement à la réussite. Dépasser le sentiment de peur et d'échec.

    Je vous propose donc un forfait adapté cette problématique. Il est fortement conseillé de commencer les séances entre 1 et 2  mois avant le jour de l'examen.

    Pour les personnes n'étant pas en Gironde, les séances peuvent aussi se dérouler par skype. Pour des demandes de groupe, contactez-moi directement afin que je vous propose un tarif adapté.

    Tarifs :

    Forfait 5 séances : 200 euros

    Cécile Giret

    06 23 52 12 12